Aller au contenu


Accueil > Actualités > Manifestations scientifiques

Journée d'étude | Le langage publicitaire

Evènement | le 12 novembre 2018

A partir de 9h

Une journée d'étude "Le langage publicitaire" se déroulera le 12 novembre 2018 à l’Université des Antilles, Pôle Martinique, Campus de Schœlcher, Faculté des Lettres et Sciences Humaines, Département d’Études Anglophones. Elle s’inscrit dans un projet de collaboration avec le « Centre d’Études Linguistiques – EA 1663 » (Université de Lyon, UJML3), le laboratoire de recherche « Savoirs, Textes, Langage » (Université de Lille), et l’Association des Doctorants et Jeunes Chercheurs de Martinique (Université des Antilles).

Descriptif


Cette journée d’étude se déroulera le 12 novembre 2018 à l’Université des Antilles, Pôle Martinique, Campus de Schœlcher, Faculté des Lettres et Sciences Humaines, Département d’Études Anglophones. Elle s’inscrit dans un projet de collaboration avec le « Centre d’Études Linguistiques – EA 1663 » (Université de Lyon, UJML3), le laboratoire de recherche « Savoirs, Textes, Langage » (Université de Lille), et l’Association des Doctorants et Jeunes Chercheurs de Martinique (Université des Antilles).

La publicité est omniprésente dans notre quotidien, parfois déguisée, voire insidieuse, et surtout multiforme (multimodalité). Le langage utilisé dans la publicité est extrêmement varié et dépend, avant tout, du support et des médias (la presse, la télévision, la radio, internet et les réseaux sociaux, pour ne citer que ceux-ci) qui la relayent.

Cette journée d’étude s’attachera à la relation entre les types de langages et la publicité. L’on pourra s’intéresser à tout ce qui participe du mécanisme de la publicité. Les communications proposées pourront s’axer, de façon non exhaustive, sur les points suivants :
  • Les visées de la publicité mercantile (entreprises automobiles, alimentaires, textiles, etc.), responsable (citoyenneté, écologie, défense des animaux, gouvernement (engagement dans l’armée, par exemple)), et les campagnes politiques (propagande, élections (un exemple récent : Cambridge Analytica)) ou de sensibilisation (campagnes contre le tabac, pour la sécurité routière, etc.), ainsi que le type de langage utilisé, qu’il soit visuel, oral, ou écrit, et le discours employé (narratif, descriptif, explicatif, argumentatif, etc.).
  • La dimension sociolinguistique, afférente à tout type de publicité, pourra aussi être mise en exergue. Quels éléments socioculturels retrouve-t-on dans la publicité ? La publicité est-elle le reflet d’une culture et/ou d’une époque ? Est-elle vectrice d’inégalités raciale, sexuelle, de genre ?
  • Qui sont les concepteurs de la publicité ? A quel(s) public(s) s’adressent-ils ? Par quels moyens les publicitaires parviennent-ils à cibler les consommateurs ? Dans quelles mesures peut-on parler de diversité du message, à la fois dans la production et la réception ? Le type de langage utilisé dépend-il du public que l’on souhaite cibler ? Quelles sont les stratégies utilisées dans l’utilisation des images (couleurs, représentations de personnes, diversité, focalisation), de la musique et des sons, de l’oral ou de l’écrit (objectivité, subjectivité, accroche, suggestivité), et de la langue (monolinguisme, contact de langues, création, jeux de mots, constructions verbales, lexique, expressions idiomatiques) ?
  • Dans une perspective didactique, il s’agira de mettre en avant les démarches qui visent à appréhender les procédés de persuasion et de suggestion inhérents au langage publicitaire. Quels moyens mettre en œuvre pour débusquer les stratégies narratives et esthétiques qui stimulent notre cerveau au point de le rendre dépendant (dimension neurocognitive) ? Comment déconstruire pour mieux (re)construire le message publicitaire à des fins éducatives ? Quelle(s) méthode(s) adopter pour former l’apprenant au décodage des signes (sémiologie), et l’amener à faire des choix éclairés ?
 
À travers cette journée d’étude, nous souhaitons regrouper des chercheurs de tous horizons qui souhaitent partager leurs connaissances sur les diverses formes de langages utilisées par les publicitaires. Nous les invitons donc à nous envoyer une proposition de communication en français qui pourra traiter, entre autres, du français, de l’anglais, de l’espagnol, du portugais, de l’italien, du créole, de l’allemand, du russe, de l’arabe, etc. (20 minutes de présentation + 10 minutes de discussion).

Une publication sous forme d'ouvrage collectif sera proposée aux intervenants selon les conditions usuelles (expertise en double-aveugle).

Bibliographie indicative

  • ADAM Jean-Michel et BONHOMME Marc, L’argumentation publicitaire, Paris, Armand Colin, 2012.
  • EVERAERT-DESMEDT Nicole, La communication publicitaire : Étude sémio-pragmatique, Université du Michigan, Cabay, 1984.
  • FAURE Pascaline, “Natesto®. What else? New trends in drug naming”, Names 66 n°2, 2018 : pp. 65-74.
  • KISTER Laurence et LALLEMENT Renaud, « Linguistique et iconographie des cartes publicitaires », Communication 23, 2005 : pp. 70-102.
  • NARCY-COMBES Marie-Françoise, « La publicité comme support à l’éveil interculturel », Cahiers de l’APLIUT Vol XXIII n°3, 2004 : pp. 7-24.
  • PENINOU Georges, « Des signes en publicité », Études de communication 24, 2001 : pp. 15-28.
  • PORCHER Louis, « Un langage de la publicité », Langue française 28, 1975 : pp. 6-28.
  • SCHMALE Günter, « Le rôle de l’image matérielle dans l’actualisation du sens métaphorique des expressions idiomatiques », Les avatars de la métaphore, Publif@rum 23, 2015 : pp. 1-18.
  • SOULAGES Jean-Claude, « La publicité à la télévision ou les fictions de l’ordinaire », Communication 31/2, Université de Laval, Québec, 2014 : pp. 39-52.

 

Propositions de communication 


- 2 pages maximum, bibliographie comprise
- Date limite d’envoi : 30 juillet 2018
- Anonymes et envoyées à elodie.martin@icloud.com et fjbardol@gmail.com


Comité organisateur


  • Elodie Martin (Université de Lyon, UJML3 (CEL), Université des Antilles)
  • Frank Bardol (Université de Lille (STL), Université des Antilles)
 

Comité scientifique 


  • Jean-Michel Adam (Université de Lausanne)
  • Ruth Amossy (Université de Tel-Aviv)
  • Frank Bardol (Université de Lille (STL), Université des Antilles)
  • Marc Bonhomme (Université de Berne)
  • Pascaline Faure (Université Pierre et Marie Curie)
  • Laurent Gautier (Université Bourgogne Franche-Comté)
  • Manuella Jacob (Université de Lille (STL))
  • Denis Jamet (Université de Lyon, UJML3 (CEL) et University of Arizona, USA)
  • Nadine Jammet (Université TÉLUQ)
  • Elodie Martin (Université de Lyon, UJML3 (CEL), Université des Antilles)
  • Günter Schmale (Université de Lyon, UJML3 (CEL))
  • Jean-Claude Soulages (Université Lumière Lyon 2)


Lieu

 
Université des Antilles, Pôle Martinique, Campus de Schœlcher


En savoir + : Appel à communications

En savoir + :
Programme de la journée d'étude

En savoir + : Abstracts des communications


INFOS PRATIQUES

Lieu

Université des Antilles - Pôle Martinique

Contact

Elodie Martin - Frank Bardol

Type

Colloque / Séminaire, A la Une

Thématique

Langues, Recherche

PARTENAIRES

Partenaires


Université des Antilles, Pôle Martinique, Campus de Schœlcher, Faculté des Lettres et Sciences Humaines, Département d’Études Anglophones

Logo Université de la Martinique

« Savoirs, Textes, Langage » (Université de Lille)
Logo STL

Association des Doctorants et Jeunes Chercheurs de Martinique (Université des Antilles)
Logo association des doctorants Université de la Martinique

Télécharger le programme de la journée d'étude

Télécharger les abstracts des communications
Université de Lyon