• [hal-02501041] Sur le paysage sociolinguistique et identitaire d'al- Andalus : observations historiques, systémiques, et voies de recherche
    3 juillet 2020
    Dans ce travail on examine quelques faits et hypothèses de contacts entre les langues et identités en présence dans la péninsule ibérique (al-Andalus) et en Afrique du Nord. Ces deux régions entretiennent des liens constants, et l’on peut penser au départ que ce qui se passe d’un côté peut aussi se produire de l’autre. C’est pourquoi, après le rappel des conditionnements historiques qui ont pesé sur la genèse identitaire d’al-Andalus, on applique à la péninsule ibérique le principe d’organisation sociolinguistique polaire posé par l’auteur depuis plusieurs années. La réflexion, si elle confirme et éclaire le positionnement très élevé du pôle arabe dans le système sociolinguistique d’al-Andalus, permet aussi d’entrevoir plusieurs difficultés sur la manière dont on a jusqu’à présent posé les questions du « mozarabe » (pôle roman) et du berbère. Il est probable qu’on a simplifié, voire caricaturé le premier. On oublie souvent que le roman originel fut fondamentalement oral, à une époque où la Romania est en général mal connue. Néanmoins, la réflexion principale menée se fonde sur l’observation de langues écrites, qui n’est certainement pas la plus indiquée pour travailler sur une langue orale, minorisée et, bien souvent, cryptique. Le berbère a été également oublié de la donne. La manière dont on l’aborde en général ne convient pas davantage à une langue principalement orale et fortement minorisée, familière des procédures sociolinguistiques de dissimulation. Dans le système sociolinguistique d’al-Andalus, il est donc probable que la réflexion sur les langues orales stigmatisées (roman, berbère) devrait être reprise, mais à condition que les approches soient menées sur des bases nouvelles. Peut-être pourra-t-on alors enrichir notre connaissance anthropologique d’al-Andalus, et lever des inconnues qui pèsent sur notre compréhension globale de cette région et de cette époque de la Méditerranée occidentale.
  • [hal-02168411] El proyecto CLAPI-ELE: "Lingüística de corpus y enseñanza del español profesional
    12 mai 2020
    Inspirándonos en el proyecto CLAPI-FLE (http://clapi.ish-lyon.cnrs.fr/FLE/), el laboratorio ICAR (UMR 5191) y el CEL (EA 1663) han decidido crear la base de datos CLAPI-ELE. Como su homólogo francés, esta base de datos en español tiene una finalidad doble: (1) el análisis de los recursos lingüísticos y paralingüísticos, utilizados por nativos y no nativos, en diferentes contextos comunicativos y (2) su aplicación práctica en el proceso de adquisición/aprendizaje del español como lengua extranjera, particularmente en Francia. Con una importante diversidad de interacciones (reuniones de trabajo e informales, interacciones comerciales, clases de ELE, entre otras) y de variedades dialectales (Colombia, Ecuador, España, México y Venezuela), CLAPI-ELE será la plataforma de corpus de español oral espontáneo más completa puesta en libre disposición del público. En el caso concreto del español de negocios, el secreto profesional en las empresas hace difícil que se puedan filmar reuniones o conversaciones en las mismas. Sin embargo, existen interacciones conversacionales en ciertos contextos profesionales (o semiprofesionales) que se asemejan a las del mundo empresarial y de los negocios. A partir de estas interacciones se pueden fijar competencias profesionales en el plan curricular de una carrera en la que se enseñe español con fines específicos (e.g. langues étrangères appliquées, langue et culture d’entreprise o langue pour spécialistes d’autres disciplines). En esta contribución presentaremos el proyecto CLAPI-ELE, una base de datos audiovisual de interacciones conversacionales en diferentes contextos de comunicación. En primer lugar se expondrán las bases teóricas del proyecto, encrucijada de análisis del discurso, lingüística internacional, lingüística de corpus y análisis conversacional. Luego, por medio de ciertos estudios de caso, explicaremos su aplicación en el marco de la adquisición/aprendizaje del español, sobre todo en el ámbito de los negocios, con estudiantes no nativos.
  • [hal-00359837] Il y a passif et passif. Réflexions à partir de Nineteen Eighty-Four de G. Orwell
    10 février 2020
    Etude des formes V-EN en anglais contemporain. Toutes ces formes sont-elles des formes issues du passif ?
  • [hal-00359831] Existe-il un invariant sémantique pour le marqueur -ING ?
    10 février 2020
    On se propose de revenir sur la théorie de l'invariance en langue, en prenant en compte des données diachroniques. Cette théorie peut-elle toujours s'appliquer, même lorsque des données diachroniques semblent contredire les faits synchroniques ? L'étude synchronique et diachronique du marqueur -ING tentera de répondre à cette question.
  • [hal-01363543] It goes without saying": Conceptions of English as a Professional lingua franca
    10 février 2020
    The nature of competence in English in professional settings is very often taken for granted: English is generally seen as a business language used for fulfilling business purposes regardless of the professional domain. However, some advances in managerial and ESP research suggest that the contents of competence tend to vary from one professional setting to another, each socio-professional network having its own way of considering what matters in language competence. These findings suggest in turn that competence may certainly be defined by a set of core features but, also, by a very broad set of conceptions defined by the professionals themselves. In this paper, we present an ongoing study of how French professionals experience the concept of competence in English as a Lingua Franca in their day-to-day practice. The study is based on interviews, an online survey, and a corpus analysis. The data originate from various types of organisations (small and medium-sized companies, and large multinationals) and various specialised domains such as information technologies, human resource management, and engineering. Our results show that competence in English as a professional lingua franca is a multifaceted concept including ordinary talk, professional styles, deviation from Standard English, as well as organisational and domain-bound terminologies. Teaching in this field should therefore embrace these realities.
  • [hal-01571900] El Centro de Estudios Ecuatorianos (CEE) de la Universidad Paris Nanterre : miradas cruzadas sobre la producción cultural ecuatoriana desde hace 45 años
    10 février 2020
    Fundado en 1972 en la Universidad Paris Nanterre, el Centro de Estudios Ecuatorianos (en adelante CEE) es el centro de investigación europeo más antiguo en dedicarse exclusivamente a investigar la producción cultural ecuatoriana desde la perspectiva de los estudios culturales. No se trata aquí de describir ni de enumerar los proyectos organizados por el CEE sino más bien de entender las miradas que suscitaron. En efecto, el CEE ha privilegiado miradas dobles, e incluso complementarias, desde Francia sobre el Ecuador y también sobre la producción cultural ecuatoriana en Francia. Se han promovido así los intercambios y la circulación de ideas entre ambos países. El CEE no es, pues, una mera iniciativa francesa sino el resultado de una colaboración mutua. Dicha colaboración se dio primero con actores ecuatorianos y, en particular, gracias al notable protagonismo de Darío Lara, entonces diplomático en París y cofundador del centro. Cabe resaltar también la participación de investigadores e intelectuales (ecuatorianos y/o ecuatorianistas) y el apoyo de instituciones culturales ecuatorianas en Francia. Intentaremos mostrar cómo la reflexión colectiva del CEE, en 45 años, ha permitido rastrear la emergencia de nuevos actores y nuevas preocupaciones en la producción cultural ecuatoriana. Pondremos entonces de realce el protagonismo de los autores de la diáspora, la reformulación de la ecuatorianidad a la luz de la interculturalidad, la necesidad de preservar el patrimonio cultural, los esfuerzos por democratizarlo y difundirlo dentro y fuera del país así como el desarrollo de una reflexión transdiciplinaria para entender lo ecuatoriano.
  • [hal-00366624] La perception d'Internet via ses métaphores
    10 février 2020
    Est étudié le langage métaphorique servant à référer à internet. Nous montrons que le choix du langage métaphorique n'est nullement arbitraire, mais bel et bien motivé, et qu'il permet la perception de cette réalité abstraite et complexe qu'est internet.
  • [hal-00366628] Les dérives potentielles de la métaphore : essai de typologie
    10 février 2020
    L'auteur tente de mettre au jour les cas où la métaphore dérive jusqu'à devenir dangereuse. Il essaie de voir s'il existe un fil rouge à ces dérives métaphoriques ou bien si chaque cas est à replacer dans son cadre particulier. Il se penche plus particulièrement sur les trois domaines qu'il considère les plus susceptibles de dérives métaphoriques : les dérives esthétiques ou stylistiques, les dérives scientifiques, et finalement, celles qu'il juge les plus dommageables, les dérives politiques. Il conclut en insistant sur le fait que ce n'est pas tant la nature même de la métaphore qui est en cause en cas de dérive que le rôle que cette métaphore particulière joue dans un contexte d'énonciation bien spécifique.
  • [hal-01571886] Enseignement par compétences : Moodle et l'enseignement de l'espagnol comme langue étrangère
    10 février 2020
    Quels que soient les contextes professionnels, la compétence numérique apparaît désormais comme incontournable, voire indispensable. Il nous semble donc parfaitement cohérent d’inclure les TICE dans le cadre de la formation universitaire et, d’autant plus, en langues étrangères, qu’il s’agisse de LLCER, LEA ou LANSAD. Aussi ambitieux soit-il, notre objectif est de développer à la fois les compétences numériques et langagières chez nos étudiant(e)s. C’est la raison pour laquelle nous avons décidé d’expérimenter les outils dont nous disposions, à savoir Moodle, Google Drive et Prezi. En effet, Moodle offre une palette d’activités permettant aux étudiant(e)s de travailler les compétences langagières tout en ayant un retour de l’enseignant, notamment asynchrone dans notre cas. Google Drive et Prezi, quant à eux, offrent aux étudiant(e)s la possibilité d’utiliser la langue cible pour communiquer entre eux, de manière synchrone et asynchrone, dans le cadre du travail collaboratif. Par conséquent, dans cette contribution, nous décrirons la place qu’occupent ces outils numériques dans notre enseignement de l’espagnol comme langue étrangère à l’Université de Lyon (Jean Moulin Lyon 3) en licence LEA et en master LLCER parcours langue, culture et entreprise (LCE). Tout d’abord, nous expliquerons la façon dont ils incitent les étudiant(e)s à la pratique de la langue cible, aussi bien à l’écrit qu’à l'oral. Ensuite, nous tenterons de montrer qu’ils permettent d’assurer non seulement le suivi des étudiant(e)s mais aussi de leur processus d’apprentissage/acquisition de l’espagnol tout en les encourageant à employer les TICE pour faciliter ledit processus.
  • [hal-01252326] La Kabylie entre langue(s), discours et normes spacio-identitaires
    10 février 2020
    We will demonstrate how the epilinguistic discourses of our informants allow them to state and convey their social identity through appropriation or rejection of what is said about their language and territory. By territory, we mean not only Kabylie as a geographical entity but as a linguistic and social space as well.
  • [hal-01825314] Je pense (dans une autre langue) donc je suis. Quel sens donner à des cours de langues pour des étudiants en voie de professionnalisation ?
    10 février 2020
    L'élargissement des missions de l'université en direction de l'emploi conduit au défi de former un nombre considérable de spécialistes en tout genre vers des horizons professionnels auquel les linguistes à l'université sont, il faut l'avouer, relativement peu préparés. Par ailleurs, les moyens alloués au secteur LANSAD sont globalement peu élevés compte tenu des masses et des objectifs élevés qui incombent aux enseignants de langue. La rédaction d'un courriel dans un anglais professionnel crédible et convaincant ou la compréhension d'un article de recherche supposent en effet que le ou la linguiste conçoive des cursus en direction d'une compétence bien définie. Certes cette compétence est restreinte à un objectif spécifique mais elle n'en est pas moins profonde. Dans cette présentation, nous défendons l'idée selon laquelle l'identité professionnelle ou académique que nos étudiants acquièrent progressivement dans le cadre de leur formation disciplinaire forme un levier puissant pour la construction d'une compétence solide et réaliste en langue, et inversement. Nous nous appuierons sur deux programmes d'anglais de spécialité s'adressant à des étudiants aux identités très différentes : des spécialistes de philosophie d'une part et des spécialistes en sciences de l'information d'autre part. En dépit de leurs différences en termes de contenus, les deux programmes montrent à quel point le cours de langue à l'université ne saurait être réduit au minimum utilitaire. Il se présente au contraire comme un vecteur légitime d'identité académique et professionnelle.