• [hal-01557189] Quelles conceptions de la maîtrise de l'anglais en contexte professionnel ? Vers une définition de la "compétence en anglais de spécialité".
    30 juin 2020
    La problématique de la certification dans le secteur LANSAD repose principalement sur une demande institutionnelle appelant à valider « l'aptitude à maîtriser au moins une langue vivante étrangère » (article 6 de l’arrêté du 25 avril 2002). Cette demande s’inscrit dans l’objectif global de favoriser l’insertion des étudiants dans des communautés professionnelles diverses. Après l’examen des méthodes et des concepts utilisés pour attester de la « maîtrise » de l’anglais, nous étudions les conceptions que les professionnels eux-mêmes se font de cette notion. L’étude s’appuie sur une observation de terrain fondée sur un questionnaire et une série d'entretiens semi-guidés. Les résultats suggèrent que la maîtrise de l’anglais pour les étudiants du secteur LANSAD est largement déterminée par le contexte spécialisé de la situation dans laquelle l’anglais est utilisé.
  • [halshs-01340909] Pour une formation de tous les anglicistes à la langue de spécialité
    30 juin 2020
    Les anglicistes recrutés dans l’enseignement supérieur ne sont pas préparés à enseigner l’anglais de spécialité (ASp) dans le secteur des langues pour spécialistes d’autres disciplines (LANSAD). Ils développent majoritairement leurs compétences professionnelles sur le terrain ou par le biais de la formation continue, dont l’offre est très réduite. Partant de ce constat, nous nous interrogeons sur la place à accorder à la formation en ASp de ces enseignants aux profils divers. Notre interrogation se fonde sur un état des lieux à partir d’une enquête sur les besoins en anglicistes de spécialité dans l’enseignement supérieur en France et d’un recensement des formations diplômantes existantes en ASp. Notre analyse suggère l’intégration de l’étude de l’ASp à la formation initiale des angli-cistes.
  • [halshs-01340910] You say you want a revolution…
    30 juin 2020
    Les effets de la réforme LMD sur les formations à l’université et, plus particulièrement, sur celles issues du secteur LANSAD sont, malgré leur ampleur, relativement peu mesurés. Par ailleurs, l’autonomie grandissante des universités a conduit au développement relativement anarchique des formations en langues, posant indéniablement un problème de lisibilité et, par là-même, de légitimité de ce secteur à forts enjeux. À partir d’une enquête principalement fondée sur un questionnaire renseigné par vingt-trois universités françaises, nous dressons un premier bilan institutionnel en demi-teinte du secteur LANSAD. Les résultats montrent tout d’abord que la réforme LMD a conduit à certains effets bénéfiques, en particulier, le fort développement des cours d’anglais de spécialité dès le niveau de la licence. Au-delà de cette tendance très générale cependant, les participants font part d’un sentiment de frustration face au problème de l’inadéquation entre les besoins en matière d’enseignement-apprentissage des langues et les moyens institutionnels mis en œuvre pour y répondre.
  • [hal-01393005] La langue de spécialité en dispute. Quel objet de connaissance pour le secteur Lansad ?
    30 juin 2020
    Dans un contexte de progression forte et régulière du secteur Lansad, la question de la place de la LSP en tant qu’objet d’enseignement au cœur de ce secteur se pose de façon accrue. En effet, afin de répondre à cette demande, certaines politiques linguistiques universitaires prennent le parti de ne proposer aux étudiants spécialistes d’autres disciplines que les langues des cours de langue générale, organisés par niveau de compétences sans tenir compte des disciplines de spécialisation de ces étudiants. À l’inverse, nous affirmons qu’il est essentiel de maintenir et de développer les enseignements de LSP dans le contexte Lansad. Toutefois, afin d’assurer des enseignements de qualité, il est essentiel de promouvoir la mise en place d’environnements de travail encapacitants pour les équipes de linguistes de spécialité, car ces derniers se trouvent bien souvent isolés au sein de leur composante. La mise en place de réseaux réciproques d’échanges des savoirs permet de répondre à cette attente, comme l’illustrent les deux exemples du Réseau des linguistes de spécialité de l’université Grenoble Alpes et le projet Lansad de l’université de Lyon.
  • [hal-02019528] Libérer la syntaxe russe : la question de la ponctuation chez Alexandre Soljenitsyne
    25 juin 2020
    L'objectif de сet article consiste en l'étude des cas particuliers de la ponctuation non nor-mative dans l'oeuvre d'A. Solženicyn. Cette problématique est abordée en deux parties. Premièrement, il s'agit de l'analyse des « règles », qui constituent plutôt de légers dé-calages de ces dernières, proposées par l'écrivain lui-même dans son essai Quelques ré-flexions sur la grammaire. En deuxième lieu, il est question des cas de la ponctuation, no-tamment ceux du tiret, qui ne figurent pas dans l'essai de l'écrivain, mais qui représentent une certaine déviation par rapport à la norme, et qui, par leur fréquence, forment un style auctorial particulier. Les exemples analysés montrent que l'emploi des signes de ponctuation, et plus précisément du tiret, résulte d'une stratégie narrative de l'écrivain. Les signes de ponctuation peuvent accomplir plusieurs fonctions dans les textes de l'auteur en tant que procédés stylistiques.
  • [hal-02023743] « Pour vous, il n’est pas Dimon. » L’aspect normatif de l’emploi de formes nominales d’adresse dans les interactions médiatiques russes
    25 juin 2020
    Nous nous intéressons à la norme régissant l'emploi actuel des pronoms et noms d'adresse dans les médias russes, notamment dans la situation d'interview. Le corpus étudié com-prend la période allant de 1957 à 2019, ce qui nous permet de constater l'évolution de la norme suite aux changements politiques et sociaux en Russie. L'analyse des situations de communication médiatiques contemporaines démontre les tendances dans l'emploi d'une grande variété de termes d'adresse, par exemple, la généralisation du prénom complet ou hypocoristique et du prénom + patronyme contracté, l'usage asymétrique de ty / vy ou encore le recours à l'iloiement. Les résultats de notre analyse statistique seront confrontés à des attentes et à des représentations normatives d'un panel de 35 journalistes
  • [hal-02873343] Les coordinations en vieux russe et le problème du Slovo o polku Igoreve
    25 juin 2020
    Le but de ce travail est de donner un exemple frappant d'évolution de la norme écrite. Nous nous penchons sur l'évolution de la coordination, en partant de la norme vieux russe que nous comparons à la norme de la langue moderne. Il est très facile de voir un changement important : la norme vieux russe était une abondance de coordinations qui est totalement exclue en langue moderne, car non seulement elle déboucherait sur une très grande lour-deur, mais même sur des énoncés fautifs. Nous voyons ensuite l'importance que ceci a eu pour la discussion sur l'authenticité du Slovo o polku Igoreve : ce manuscrit se rapproche par son emploi très modéré des coordinations de la langue moderne, mais une brillante étude de A. Zaliznjak qui compare ce manuscrit avec celui de la Zadonščina permet de conclure que ceci est au contraire une preuve très forte pour l'authenticité. Mots-clés : coordination, norme, langue écrite, Slovo o polku Igoreve, Zadonščina, Zalizn-jak Цель этой работы-дать особенно ясный пример изменения нормы письменного языка. Мы представляем здесь изменения нормы сочинительной связи, сопоставляя положение в древнерусском языке с положением в современном языке. Наблюдается очень большая разница: норма древнерусского языка допускает очень широкое употребление сочинительных конструкций, которое исключено в современном языке, ибо оно привело бы не только к неуклюжему тексту, но и порой к совершенно недопустимым конструкциям. Затем мы рассматриваем роль первостепенной важности, которую сыграл этот факт в споре о подлинности Слова о полку Игореве: эта рукопись очень умеренным употреблением сочинения близка к более поздним текстам, но блестящее исследование А. Зализняка сравнительным анализом Слова и Задонщины доказывает, что такое положение дел на самом деле является очень сильным аргументом в пользу подлинности. Ключевые слова: сочинительная связь, норма, письменный язык, Слово о полку Игореве, Задонщина, Зализняк The purpose of this essay is to give a striking example of the evolution of the norm of the written language. We shall consider the evolution of coordination, starting from the norm of Old Russian which we will compare with the norm of the modern language. It is very easy to see an important change. The norm in Old Russian consisted in an abundance of coordinations, which cannot exist in modern language as it would result not only in a considerable ponderousness but also in the production of an incorrect utterance. Then, we will consider the importance this has had for the question of the authenticity of Slovo o polku 2 ELAD-SILDA n°4-avril 2020 Robert Roudet Igoreve: this manuscript comes close to the modern language norm by its very moderate use of coordination, but a brilliant essay by A. Zaliznjak, who compares this manuscript with the one of Zadonščina, argues that it is, on the contrary, a very strong proof of its authenticity.
  • [hal-02873315] Principes et fonctions de la métaphore en langue de spécialité dans un cadre cognitiviste Théorie et étude des métaphores de la crise économique (allemand, anglais, français)
    25 juin 2020
    Cet article présente la vision cognitiviste de la métaphore et de ses utilisations, notamment en langue de spécialité. Il ne s'agit nullement d'une étude de corpus, fondée sur un nombre important de discours de spécialité spécifiques, mais plutôt d'une introduction aux différents courants et principes structurant la théorie de la métaphore conceptuelle. La première partie expose les principes fondateurs de la linguistique cognitive et la vision qu'elle propose de la métaphore : le processus métaphorique n'est pas seulement linguistique, mais découle de la cognition humaine qui a-entre autres-pour caractéristique d'établir des analogies entre des domaines conceptuels assez, voire totalement différents. Après une brève description des principales fonctions dévolues à la métaphore, la seconde partie de l'article aborde la question de la métaphore appliquée aux langues de spécialité. Ces fonctions seront plus particulièrement détaillées et illustrées par le biais d'énoncés métaphoriques empruntés au domaine de spécialité de la crise économique en anglais, en allemand et en français.
  • [halshs-02000272] Les néologismes techniques dans le traité Della cultura degli orti e giardini (1588-1596) de Giovanvettorio Soderini
    24 juin 2020
    Le traité Della cultura degli orti e giardini du Florentin Giovanvettorio Soderini (1526-1596), dont la première édition, non datée, remonterait aux années 1590, compte parmi les tout premiers textes italiens, sinon le premier, où l’horticulture fait l’objet d’une étude complète et systématique et ses différents aspects abordés de façon scientifique. En témoignent les centaines de néologismes techniques contenus dans cet ouvrage : loin de constituer un élément secondaire dans le développement de cette branche de l’agronomie, l’invention d’un vocabulaire agronomique et horticole moderne représente une preuve irréfutable de la capacité des savants et des professionnels de cette époque à ordonner le monde de la Nature et à maîtriser une certaine technique mieux que leurs prédécesseurs du Moyen âge, souvent encore très dépendants de la science classique, et à s’affranchir des enseignements des Anciens. Parmi les domaines parmi lesquels les phénomènes néologiques sont les plus fréquents rappelons ici la nomenclature des plantes et fleurs, la physiologie végétale ou encore la pédologie ou science des sols.